logo

Mutuelle Santé Prévoyance - Action Sociale

Votre espace personnel

Créez ou accédez à votre espace

Accueil  > Rencontre Mutuelle Mgen 2016

Rencontre Mutuelle Mgen 2016

Clic sur l’image pour lancer le diaporama.

Le 8 juin dernier, la MGEN 19 avait convié ses adhérents à la Rencontre Mutuelle annuelle.La centaine d’adhérents présents fut accueillie, dans les locaux de la CCI de Tulle, par Catherine LAVERGNE, présidente, Marc GOUYON administrateur et membre du Bureau National, J Louis JAYAT, directeur de la section et Mylène BONNEL, administratrice nationale et déléguée de la section.
Après le mot de bienvenue de notre Présidente, Jean Louis JAYAT rappela les moments forts de l’année écoulée et les chiffres clés, tant au niveau départemental que national (voir bulletin départemental)
.
Pour mémoire : mise en œuvre de 4 offres en remplacement de l’offre globale unique, fusion/absorption de la MGET, rapprochement en cours avec Harmonie Mutuelles etc.Quant aux chiffres, s’ils révèlent une bonne santé de MGEN, il convient de les replacer dans le contexte économique général de concurrence exacerbée.

Pour la section corrézienne, le vieillissement de notre population mutualiste ne peut être ignoré. A cet égard, parmi les 4 offres citées précédemment, l’attractivité de « MGEN Initiale » auprès des jeunes collègues contribue d’une part, à l’indispensable équilibre économique de notre Mutuelle et, d’autre part, nous conforte dans les choix stratégiques qui ont été faits.
Les différents rapports, ainsi que la liste des délégués à l’AG nationale furent ensuite mis aux voix et adoptés à l’unanimité.

Le dernier volet de la Rencontre Mutuelle fut animé par le Docteur Sandrine TAILLEFER, au travers d’une riche conférence sur les perturbateurs endocriniens.
Après un rappel de ce qu’ils sont et des leurs effets à court, moyen et long termes, le Dr TAILLEFER montra à quel point nous sommes « cernés » par ces produits.
Cependant, une réelle prise de conscience semble se faire jour, tant au niveau des pouvoirs publics que de certains utilisateurs (monde agricole notamment). De plus, changer au quotidien quelques –unes de nos habitudes de consommation peut constituer une première « défense » individuelle. (Pour autant, cela ne suffira pas face au lobby agro-industriel…).

Au cours du moment convivial clôturant la réunion, les commentaires entendus révélaient un degré de satisfaction assez net de la part des participants.